Edito

Accueil Conjoncture marches Conjoncture Edito

Edito mars 2019

 

Même si elles ont eu des effets considérables sur la direction des marchés, les phases successives de réchauffement et de dissensions  dans les relations sino-américaines s’inscrivent en réalité dans un cadre plus global que celui de l’équilibre de la balance commerciale des biens et services américaine. On peut en effet considérer le plan « China 2025 » comme la planification de la domination chinoise sur la haute technologie comme la Chine l’avait orchestré dans l’industrie à faible valeur ajoutée il y a quelques années. En effet, il ne s’agit  pas seulement pour Pékin de gagner en compétitivité dans un marché mondialisé mais d’atteindre une position hégémonique à l’aide d’investissements directs dans des entreprises occidentales innovantes, d’envois d’étudiants ou d’acquisitions de brevets. Aussi, la menace de droits de douane par l’administration Trump doit se lire comme un élément de sa politique pour conserver son statut d’hyperpuissance dominante dans un monde tripolaire avec la Russie et la Chine dont elle essaie de retarder ainsi l’émergence. On parle en géopolitique de « piège de Thucydide » pour décrire le conflit qui résulte de l’opposition entre une puissance régnante et une puissance émergente en rappel de la guerre du Péloponnèse où l’appréhension de Sparte devant la croissance d’Athènes les mena au conflit. Or, force est de constater que la croissance de la Chine depuis 30 ans a poussé cette dernière en position d’inquiéter les Etats-Unis. A contrario, la Chine trouvera normale de prendre sa position naturelle au centre du monde et le défi des relations internationales sera d’éviter toute confrontation dramatique. A cette lumière, les initiatives des Etats-Unis en Asie apparaissent bien comme la volonté d’endiguer et retarder la montée de ce nouveau rival dans une arène où les Européens semblent bien démunis. Cette compréhension du monde est indispensable à tout investissement de long terme et les équipes de Covéa Finance s’efforcent d’en appréhender toutes les facettes à l’occasion de ses Perspectives Economiques et Financières. Il est important de préciser dans ce contexte que tout accord sino-américain ne devra pas être vu comme le retour triomphal du multilatéralisme mais bien la concrétisation de ce que nous décrivons depuis longtemps à savoir celle du bilatéralisme choisi.

Cette perspective a fait monter les marchés boursiers européens qui ont rattrapé au premier trimestre la baisse annuelle de 2018. Dans le même temps, nous vivons une modération dans la normalisation des politiques des banques centrales qui perpétue l’écrasement des taux d’intérêt. Nous assistons ainsi à une « japonisation » de la situation européenne avec des autorités monétaires empêchées de remonter à temps leurs taux directeurs sur fond de faiblesse structurelle de leurs économies.

Ces deux événements (contestation de la mondialisation et difficile sortie des politiques monétaires extraordinaires)  constituent l’essentiel de la nouvelle donne auxquels sont confrontés les modèles industriels des entreprises. Tout l’enjeu de la gestion de portefeuille résidera bien dans la capacité à allouer avec agilité entre classes d’actifs et à sélectionner les sociétés capables de résister et s’adapter à ces nouveaux bouleversements.

 

le 14 mars2019.

Francis JAISSON,
Directeur des gestions et de la commercialisation

 

 

 

 

Ce document est établi par Covéa Finance, société de gestion de portefeuille agréée par l’Autorité des Marchés Financiers sous le numéro 97-007, constituée sous forme de société par actions simplifiée au capital de 7 114 644 euros, immatriculée au RCS Paris sous le numéro B 407 625 607, ayant son siège social au 8-12 rue Boissy d’Anglas 75008 Paris. Ce document est produit à titre indicatif et ne peut être considéré comme une offre de vente ou un conseil en investissement. Il ne constitue pas la base d’un engagement de quelque nature que ce soit, ni une évaluation de stratégie ni aucune recommandation d’investissement dans des instruments financiers. Il contient des opinions et analyses générales et non personnalisées conçues par Covéa Finance à partir de données chiffrées qu’elle considère comme fiables au jour de leur établissement en fonction du contexte économique, mais dont l’exactitude et la validité ne sont toutefois pas garanties. Les opinions exprimées dans le document peuvent faire l’objet de modifications sans notification. Covéa Finance ne saurait être tenue responsable de toute décision prise sur la base d’une information contenue dans ce document. Ce document est la propriété intellectuelle de Covéa Finance. Toute Utilisation (définie ci-après), reproduction ou diffusion de tout ou partie du présent document devra faire l’objet d’une autorisation préalable de Covéa Finance. Le destinataire du présent document a connaissance et accepte que les données chiffrées, permettant d’établir les opinions et analyses générales et non personnalisées, peuvent être soumises à l’acquisition de droits vis-à-vis de tiers. Par conséquent, les données chiffrées ne peuvent en aucun cas faire l’objet d’une quelconque Utilisation par le destinataire du document sans l’acquisition préalable des droits nécessaires directement auprès des tiers détenteurs de ces droits. Par ailleurs, le destinataire du présent document a connaissance et accepte que Covéa Finance ne sera en rien responsable de toute utilisation faite desdites données chiffrées et assumera seul toutes les conséquences vis-à-vis des tiers détenteurs des droits associés à ces données. L’ « Utilisation » s’entend comme, et de manière non limitative, la manipulation de la donnée chiffrée, la distribution, la redistribution, l’intégration dans un système d’information ou dans des documents de tous types.

X