Edito

Accueil Conjoncture marches Conjoncture Edito

SEPTEMBRE 2016

Retour sur l’été.

Le Brexit a été un sujet profondément européen, mais bien peu britannique ! Cette appréciation est confirmée au regard des performances des grands indices boursiers internationaux entre la veille du référendum et la fin août : l’indice MSCI de la zone euro  enregistre une performance très modeste de 0.6% contre des hausses de 2.7% pour le S&P 500 américain, 2.9% pour le Nikkei 300 japonais et …7% pour l’indice FTSE 100 anglais en monnaies locales.

En revanche, cet épisode politique a été  l’occasion de mettre en lumière le manque de liquidité de certains fonds immobiliers britanniques dès lors que des flux de rachats se concentrent sur une période courte et exacerbent le manque d’alignement de l’actif et du passif d’un portefeuille.

Néanmoins, les indicateurs de l’économie britannique n’ont pas fléchi avec la perspective de la sortie de la Grande-Bretagne de l’Union européenne.
Toutefois, la Banque Centrale d'Angleterre ayant produit une étude peu optimiste pour l’économie britannique avant le référendum, l’institution  a pris la décision de réduire ses taux d’intervention provoquant un effondrement des taux d’intérêt à long terme servis par le Trésor. Le recul important des rendements obligataires est clairement une bouffée d’oxygène pour l’immobilier outre-Manche et réduit les risques de sorties massives de la part d’investisseurs.

Nous retiendrons plutôt en cette fin d’été la persistance du sentiment que les banques demeurent le maillon faible du « système », toujours pénalisées par les effets destructeurs sur leur bilan et compte d’exploitation de la politique monétaire de taux négatifs. Nos dernières « Perspectives Economiques et Financières » du mois de juin ont largement souligné les effets de ces politiques non conventionnelles sur les banques mais aussi sur les entreprises et les investisseurs. L’Europe sans la Grande-Bretagne apparaît plus fragile et incertaine de son avenir que la Grande-Bretagne sans l’Europe.

 

Ghislaine Bailly - Présidente de Covéa Finance

X