Les perspectives économiques et financières

Accueil Conjoncture marches Conjoncture Les perspectives économiques et financières
Perspectives économiques et financières
09 Juillet 2018
logo

INTRODUCTION 

Le premier semestre de l’année 2018 se clôture sur une note mitigée pour les marchés financiers, malgré une forte résistance aux propos alarmistes de nombre de nos experts notamment en ce qui concerne les prises de position de la nouvelle administration américaine et de son chef de file, le président Trump sur la scène internationale tant politique qu’économique. La volatilité, qui a fait son grand retour en 2017 sur les marchés actions dans le sillage des marchés de taux, reste élevée. Surpris par la résistance et la dynamique de l’économie américaine, déçus par l’essoufflement de la dynamique européenne, inquiets face à la remontée assurée des taux d’intérêt américains et la hausse significative des cours du pétrole, les marchés ont cherché leur direction, alternant moments d’enthousiasme et moments de doute. Les pays émergents n’ont pas été épargnés. Profitant d’arbitrages massifs de capitaux en leur faveur, ils n’ont guère eu le temps d’en sentir les effets sur leurs économies et ont subi très vite un retournement de situation. La pression de sortie de capitaux a été tout aussi importante, le tout dans un laps de temps très court, en contradiction avec l’idée de long terme que peut suggérer l’investissement misant sur leur rattrapage économique.
L’ensemble de ces facteurs a conduit à une bascule des classements. En effet, d’abord en retrait par rapport à l’Europe, le marché américain revient dans la course depuis quelques semaines dans le sillage du retournement de tendance sur le dollar.
Parmi les quatre thèmes identifiés en début d’année par nos équipes comme facteurs de variation des cours, à savoir la performance de l’économie chinoise, la sortie des politiques monétaires exceptionnelles conduites depuis l’effondrement de l’économie mondiale consécutif à la faillite de Lehman Brothers, l’inflation et la finance non régulée, deux concentrent dorénavant l’attention des investisseurs : la sortie des politiques monétaires accommodantes de la Banque centrale américaine (FED) et de la Banque centrale européenne (BCE) en mode majeur, et plus récemment l’inflation, qui reste en mode mineur pour cette fin de semestre.

 

 

X