Accueil Conjoncture marches Tendances de marche Brexit : Vers un décalage de la date de sortie ?

Europe

Brexit : Vers un décalage de la date de sortie ?

A seulement un mois de la sortie du Royaume-Uni, prévue le 29 mars, le gouvernement britannique peine à fédérer la chambre des Communes derrière un projet commun. La Première ministre britannique, qui tente de renégocier la solution de recours pour l’Irlande du Nord, a repoussé à deux reprises la date du prochain vote des parlementaires britanniques sur le texte final. C’est désormais le 12 mars, à seulement 18 jours de la sortie officielle, que les députés britanniques découvriront le texte issu des renégociations. Dans ce contexte, le spectre d’une sortie sans accord, qui fait aussi partie de la stratégie du gouvernement britannique, se fait de plus en plus présent.

Pour autant, et face à des députés majoritairement hostiles à une sortie sans accord, Theresa May a fait une concession en donnant à la chambre des Communes la possibilité de voter pour une extension de l’article 50, c’est-à-dire un décalage de la date de sortie, en cas de rejet du nouveau texte par le parlement.

Du côté de l’Union Européenne, cette éventualité ne fait pas totalement l’unanimité. Un décalage de la date de sortie sans alternative claire du gouvernement britannique n’apparaît ainsi pas opportun pour E. Macron. En matière d’alternative, celle du parti travailliste, qui vise à la mise en place d’une union douanière avec l’Union Européenne, n’a finalement pas été retenue par les députés britanniques. Le Labor défend désormais la tenue d’un second référendum, ce qui nécessiterait, a priori, un nouveau gouvernement.

Quoi qu’il en soit, le degré d’incertitude demeure maximum au Royaume-Uni. Dans ce contexte, l’investissement des entreprises, en recul continu en 2018, pourrait continuer de pâtir de la nappe de brouillard qui englobe l’avenir du pays depuis maintenant presque deux ans.

 

Téléchargement

Brexit : vers un décalage de la date de sortie PDF 217.15 Ko
X